Comment faire baisser vos charges de copropriété ?

Alors que les charges de copropriété ont augmenté de 3,9% en 2016, certaines actions permettent de diminuer les coûts pour les copropriétaires.

Accentuation des frais d’assurance, réglementation plus stricte en raison de la lutte contre le réchauffement climatique, fuites d’eau, exigences de confort accrues, etc. Les raisons pour lesquelles les charges de copropriété ne cessent d’augmenter depuis 2014 sont multiples. Selon les dernières analyses effectuées, les charges pour les copropriétés ont augmenté de 3,9% entre 2015 et 2016, soit une croissance supérieure à l’inflation qui se situait à 0,5%. Depuis 2007, les contrats d’assurance sont le poste qui a connu l’augmentation la plus importante. En effet, les compagnies ont décidé d’adapter leurs prix à la hausse du nombre de sinistres, directement liée au vieillissement général du parc immobilier. La seule solution pour diminuer vos frais d’assurance consiste à faire jouer la concurrence entre les sociétés afin d’en obtenir le prix le plus avantageux. De manière générale, il est d’ailleurs vivement conseillé aux copropriétaires de surveiller tous leurs contrats avec la plus grande attention, de sorte à éviter les contrats inutiles ou standards. Il convient en effet de supprimer les clauses futiles qui sont souvent présentes dans les modèles de base. Le contrat de maintenance d’un ascenseur vieux de plus de quarante ans n’a, par exemple, pas besoin d’avoir un grand niveau de garanties car la majorité de ses pièces ne sont, de toute façon, plus couvertes.

Le chauffage et l’eau chaude: la clé

C’est le poste le plus cher vu qu’il représente un peu moins du tiers des dépenses totales. Les recherches révèlent en effet qu’une chaudière bien réglée permet d’entrainer jusqu’à 5% d’économies. Pour ce faire, les copropriétaires peuvent, par exemple, abaisser le chauffage de 2 à 3 degrés durant la nuit, mais aussi régulièrement vérifier que la température du chauffage collectif n’est pas supérieure à la norme légale de 18-19°C. Néanmoins, faire attention aux comportements énergivores n’est pas suffisant. Il s’agit également de mettre en concurrence les fournisseurs d’énergie. La surconsommation d’eau froide peut aussi causer une hausse des charges. Surveiller les factures afin de repérer les fuites d’eau et installer des compteurs individuels, mêmes si cela représente un investissement conséquent, sont les meilleures solutions pour éviter ce problème.

Frais d’entretien

Une autre manière pour les copropriétaires de ne pas gaspiller de l’argent inutilement est de davantage s’investir dans l’entretien de leur immeuble. Il est notamment dans l’intérêt des petites copropriétés de privilégier les prestataires à un gardien salarié. En effet, comme le témoignait au Figaro Yves Gratade, président du pôle Île-de-France de l’Union des syndicats de l’immobilier (Unis) : « Un gardien à temps plein (…) n’est véritablement rentable qu’à partir de 100 logements ». Il est néanmoins illégal de remettre en question le contrat de travail du salarié sans son accord et la copropriété devra donc, bien-souvent, attendre le départ à la retraite du concierge si elle souhaite le remplacer. Vu que les immeubles et les maisons collectives consomment énormément en électricité, et particulièrement les bâtiments avec un parking, il est également dans l’intérêt des copropriétaires de privilégier les interrupteurs dotés de minuterie ainsi que les détecteurs de présence. Finalement, il convient de surveiller les syndics afin d’éviter les travaux souvent couteux mais non urgent et ainsi empêcher les facturations excessives. Afin d’économiser de l’argent, les copropriétaires peuvent notamment choisir de faire auditer leurs charges par une entreprise professionnelle. Néanmoins, le prix d’une telle initiative oscille entre 1500 et 4000 euros.

Vous souhaitez obtenir davantage de conseil afin d’abaisser vos charges de copropriétés le plus efficacement possible ? Nos conseillers vous fournissent une assistance professionnelle. N’hésitez pas à contacter une de nos agences de référence.

Cabinet GIF Gestion & Copropriété

Siège social - Syndic & Gestion

52, rue d'Angiviller
78120 Rambouillet

01 30 88 20 20

syndic@gif.immo

SAS au capital de 70 000 € - RCS n°827 611 088

Cabinet GIF Gestion & Copropriété

Transaction - Location

5 rue Georges Clémenceau
78120 Rambouillet

01 30 88 20 20

location@gif.immo

SAS au capital de 70 000 € - RCS n°827 611 088

Cabinet BAES-GIF

Syndic - Gestion

97, rue des Fermettes
78420 Carrières sur Seine

01 39 13 27 27

cabinetbaes@gif.immo

SAS au capital de 25 000 € - RCS n°839 088 531